Association des Podologues Diplômés

Innovation Formation Prévention

Charte


L’objectif de la charte est avant tout de promouvoir certaines valeurs, certains principes, certaines conceptions de l’être humain, et ce, dans la sphère d’action où les personnes à qui il s’adresse sont engagées.

Le but de la charte est de baliser la pratique professionnelle en soins podologiques afin que les membres adhérents agissent en conformité avec ce qui y est dans le cadre de leur profession.

Dans la présente, l’Association des Podologues Diplômés s’assure de la formation, de la qualité de la formation, de la qualité des soins offerts et du professionnalisme des membres.

NOTE : Afin d’alléger le texte, le masculin est privilégié.

DÉFINITION OU INTERPRÉTATION

PODOLOGUE : personne ayant complété une formation de minimum 160 heures dans une école reconnue par l’APD

APD : Association des podologues diplômés

CODE : Code de déontologie de l’APD

MEMBRES : Podologues, Infirmiers en soins de pieds, Infirmiers auxiliaires en soins de pieds, inscrits à l’association

  1. DISPOSITIONS GÉNÉRALES
    • Chaque podologue membre doit baliser sa pratique professionnelle par les principes suivants :
    • Alimenter sa profession par son désir d’être authentique et donner le gout de la santé des pieds à sa clientèle en répondant à ses besoins.
    • Chaque membre doit avoir complété un minimum de 160 heures de formation par une école reconnue par l’APD. En cas de doute, l’APD se réserve le droit d’exiger un examen théorique et pratique. Des frais additionnels seront exigibles.
    • Respecter la confidentialité de l’information de la clientèle en utilisant une fiche client adéquate et reconnue par l’APD.
    • Cette fiche client doit être dument complétée et sera conservée pendant cinq (5) ans. Après cinq (5) ans, la fiche devra être détruite de façon sécuritaire.
    • Respecter les normes d’éthique énoncées à ce Code et les normes d’ordre moral.
    • Adhérer à l’APD comme membre en règle signifie le respect du présent Code et la volonté de s’y conformer.
    • Acquitter les frais d’adhésion à l’APD au 1er octobre de chaque année. Pour toute adhésion en cours d’année, les frais seront calculés au prorata mensuel.
    • Avoir une assurance responsabilité professionnelle et responsabilité civile en règle et en vigueur. Cette assurance doit demeurer en vigueur tout au long de son adhésion.
    • L’APD ne sera en aucun temps responsable ou mise en cause s’il y a fraude ou omission d’informations de la part d’un de ses membres lors de l’émission d’un reçu aux fins d’assurances. Dans cette éventualité, l’APD se réserve le droit d’expulser le membre concerné.
    • Omettre de respecter une ou plusieurs dispositions établies dans le présent Code pourra entrainer l’exclusion du membre de l’APD ou sa suspension temporaire.
  1. RESPONSABILITÉ DU PODOLOGUE ENVERS LA PROFESSION
    • Pratiquer avec le but de contribuer à l’amélioration de la santé des pieds en général et de ses clients en particulier.
    • Soulager, prévenir, enseigner et améliorer la santé des pieds.
    • Exercer sa profession de façon irréprochable, ne prenant jamais avantage de ses clients. En aucun temps, il ne doit tirer profit de son état d’ignorance ou de vulnérabilité, il ne doit pas intervenir dans sa vie personnelle ou médicale et ne jamais divulguer ses confidences.
    • En aucun temps, le podologue ne doit utiliser de termes médicaux, établir un diagnostic ou prescrire, suggérer ou commenter un médicament. Il doit respecter les limites de sa profession.
    • Respecter les normes de stérilisation et de désinfection requises par l’APD et s’assurer de mettre en pratique les dernières normes.
    • Ne pas dépasser les limites de sa profession et référer le client lorsque le cas est au-delà de ses connaissances et compétences.
    • Afficher une conduite irréprochable envers ses collègues et tous professionnels œuvrant dans un domaine connexe à la santé des pieds. Informer l’APD de toute situation jugée irrégulière.
    • Être en pleine possession de ses facultés lors de sa pratique professionnelle.
    • Être honnête et professionnel dans ses messages publicitaires et n’émettre aucune promesse de guérison ou de plan de traitement.
    • Éviter toute discrimination envers la personne, quelles que soient sa race, sa condition sociale, sa religion, sa nationalité.
  1. RESPONSABILITÉ ENVERS LA CLIENTÈLE
    • Toute publicité écrite ou verbale doit être faite au nom du podologue, engageant sa seule responsabilité et non celle de la profession ou de ses confrères ou de l’APD.
    • La promotion de la vente de produits ne doit pas se faire au détriment du client. La vente de produits doit être un service à la clientèle. Ces produits peuvent être disposés à la vue de la clientèle.
    • Collaborer au maximum grâce à ses connaissances et ses compétences afin de contribuer à l’amélioration de la santé globale des pieds.
    • Savoir reconnaitre la limite de ses connaissances et compétences et référer au besoin, dès la première consultation ou lorsqu’on reconnait ses limites professionnelles.
    • Transmettre dans un langage vulgarisé, adapté à la compréhension du client, l’information relative à ses pieds.
    • Respecter la confidentialité de l’information reçue pendant les consultations et ne la dévoiler qu’avec l’autorisation écrite de la personne concernée, sauf si la loi l’exige.
    • Établir une relation de confiance mutuelle avec son client.
    • Préserver la relation de confiance mutuelle déjà existante entre les compagnies d’assurances et les podologues. Ainsi, il est interdit d’émettre des reçus de réclamation à ses proches, c’est-à-dire conjoint, conjointe, de même que les enfants demeurant à la maison familiale.
    • Il est interdit de faire des reçus aux fins d’assurances au nom d’une tierce personne qui n’a pas reçu le soin pour les pieds.
    • Politique du chèque-cadeau :

        • Pour faire suite à un avis juridique, nous vous informons que celui qui donne un chèque-cadeau n’est plus propriétaire dudit chèque-cadeau. Seul le récipiendaire est en droit de réclamer un reçu aux fins d’assurances.
        • Dans le cas d’un don d’un chèque-cadeau pour un évènement de collecte de fonds (c.-à-d. tournois de golf, souper-bénéfice, etc.), aucun reçu aux fins d’assurances ne doit être remis.
        • Aucune date d’expiration ne doit être indiquée sur tout chèque-cadeau.
    • Ne jamais prétendre guérir, car votre but est d’apporter un soulagement et une amélioration.
    • L’APD définit le harcèlement sexuel comme suit : toutes attitudes, tous comportements, tous attouchements, toutes paroles, tous regards, toutes insinuations ou toutes blagues à connotation sexuelle durant une consultation ou un soin.

        • Les règlements du code interdisent toutes attitudes, tous comportements, tous attouchements, toutes paroles, tous regards, toutes insinuations ou blagues à connotation sexuelle durant les consultations ou à l’extérieur des consultations aussi longtemps que la personne demeure son client.
    • Les mêmes normes s’appliquent dans le cas où le podologue deviendrait la victime de tels comportements. Dans cette situation, le podologue aurait le droit de mettre fin au soin immédiatement et sans compensation.
  1. CONFIDENTIALITÉ
    • Voici l’énumération minimale des éléments essentiels que doit contenir un dossier de consultation :

        • Nom
        • Sexe
        • Date de naissance
        • Adresse
        • Numéro de téléphone(s)
        • Dates de consultation
        • Nature des recommandations dispensées
        • Bilan de santé et suivi de soins
      • Un formulaire pourra vous être fourni par l’APD.
  1. PROCÉDURES DE DISCIPLINE
    • Toute plainte reçue à l’APD est dirigée immédiatement au comité de discipline, lequel est composé de trois (3) membres (Comité exécutif).
    • Toute plainte doit être écrite et signée avant d’être acheminée à l’APD.
    • Un accusé-réception est émis immédiatement au plaignant et au membre concerné.
    • Les deux parties en cause seront reçues séparément par le comité de discipline dans un délai d’un (1) mois qui suit la réception de la plainte.
    • Le comité disciplinaire prononcera sa décision finale dans un délai de trois (3) mois suivant l’audition des parties.
    • La sanction peut aller de quelques mois de suspension à titre de membre de l’APD ou jusqu'à la radiation complète auquel cas nous aviserons les compagnies d’assurances participantes.